Découvrez notre dernière vidéo de présentation : | Suivez notre actualité et nos offres sur facebook :


image820
 Les mouches vivent à l’extérieur, mais....

 

Les mouches vivent à l’extérieur, mais les conditions favorables créées par l’homme  (la chaleur 30°C, l’humidité et la nourriture) font que les mouches s’installent souvent dans les murs de nos bâtiments et ainsi accomplir leurs cycle.

Plus de 9 mouches sur 10 rencontrées dans les habitations sont des Musca domestica, insecte actif toute l’année, avec un ralentissement en saison froide.

Les insectes adultes sont gris à noir avec quatre lignes longitudinales foncées sur le thorax. Le corps est légèrement poilu. Une seule paire d’ailes membraneuses visible. Les adultes ont les yeux rouges, légèrement plus écartés chez la femelle. La nervure médiane de l’aile de Musca domestica (M1+2, ou quatrième longue nervure) présente une forte incurvation vers le haut.

REPRODUCTION : La mouche femelle s’accouple généralement une seule fois et conserve le sperme pour une utilisation ultérieure. Elle pond des lots d’environ 100 à 200 oeufs sur de la matière organique en décomposition comme les ordures, les charognes ou les excréments. Une femelle peut pondre un millier d’oeufs au total. Des asticots blancs apodes éclosent des et, après 2 à 5 jours de développement, se transforment en pupe brun/rouge d’environ 8 mm de long.

 

COMPORTEMENT : Les mouches adultes ont une taille d’environ 6 mm, les femelles étant légèrement plus grosses que les mâles.

Elles vivent environ un mois (± 2 semaines) mais peuvent hiverner. Les adultes se nourrissent de diverses substances liquides ou semi-liquides aussi bien que de matières solides ramollies par leur salive. En zone urbaine, les mouches privilégient les habitations, les poubelles, les marchés, les égouts. Elles sont extrêmement sensibles au rayonnement solaire et au vent. Leur zone d’activité peut s’étendre sur plusieurs kilomètres. En zone rurale, on les trouve partout où les conditions de développement sont favorables : bâtiments d’élevage, transformation agro-alimentaire, fermes, champs, etc.

 

CONDITIONS D’HYGIENE : Dans le domaine agricole, la quantité de mouches présentes révèle à coup sûr la qualité de gestion des matières organiques par l’agriculteur. Le nonrespect de certaines règles (nettoyage régulier, agitation permanente du lisier, etc.) entraîne

systématiquement la prolifération rapide des mouches. De même, un particulier laissant à l’air libre des aliments ou de la matière organique – fraîche ou en décomposition – s’expose à l’installation de mouches.

 

PRÉSENCE DE LIEUX DE PONTE : Matière organique fraîche ou en décomposition dans les locaux ou à proximité (présence liée à l’activité du client ou à des conditions d’hygiène insuffisantes). La mouche domestique pouvant parcourir plusieurs kilomètres il est impossible de supprimer cette cause avec certitude.

 

PROXIMITÉ DE BÉTAIL : La présence de bétail à quelques kilomètres, liée à des conditions d’hygiène insuffisantes, est une cause possible.

 

PRÉSENCE D’ALIMENTS : Les mouches peuvent être attirées par une source de nourriture permanente.

 

TEMPÉRATURE MINIMALE POSITIVE : Chez la plupart des espèces de mouches nuisibles, les adultes sont inactifs en hiver, sauf dans un milieu fermé maintenu à température positive.

 

La descendance théorique d’une femelle effectuant 6 pontes de 1500 oeufs est de 1020 soit 100 000 000 000 000 000 000 individus en 4 mois..